Traductions en cours

Musée des Beaux-Arts de Reims

Paul JOUVE - Les Éléphants de Maduraï

1926, Huile sur toile avec rehauts de fusain, 291,2 x 331,5 x 5 cm


L’étude pour la restauration des Éléphants de Maduraï s’inscrit dans le projet de restitution de l’ensemble décoratif réalisé en 1926 par Paul Jouve pour la comtesse de Fels, au musée des Beaux-Arts de Reims.

Il s’agit d’un ensemble composé de six peintures et Les Éléphants de Maduraï en est le panneau principal. L’œuvre est donc accompagnée de deux panneaux rectangulaires verticaux placés entre les fenêtres et de trois dessus de porte-fenêtre en demi-lune. Ces derniers, excepté le panneau principal, ont été restaurés en 2000 en prévision d’un remontage (avorté) au Musée des Arts Décoratifs en 2006.

La restauration des Éléphants de Maduraï s’avère complexe du fait des interactions entre la technique exécutive, l’état de conservation et les interventions antérieures.

Deux facteurs principaux expliquent l’état problématique de l’œuvre à l’heure actuelle : le dégât des eaux dont les traces sont visibles au revers de la toile, ainsi que les interventions de restauration, conséquentes de cet incident. En effet, le dégât des eaux a conduit aux altérations que l’on peut observer aujourd’hui, à savoir les soulèvements et lacunes à l’interface préparation/toile.

Le châssis est en assez bon état. Cependant la structure est moyennement rigide. Les montants et traverses ne sont pas assez larges et épais pour supporter une oeuvre d’une telle dimension.

La toile est dans un état de conservation moyen. Elle est peu oxydée et semble assez souple. Elle présente de nombreuses déformations.

L’état de la couche picturale quant à lui est mauvais. Un facing a été collé à la cire-résine avec du papier Japon. Il a été posé sur une couche picturale très encrassée et qui est écaillée, lacunaire et largement repeinte. La peinture n’est pas vernie. Le rapport de restauration de 2000 ne mentionne pas non plus de vernis pour les autres toiles du salon.


Durée des travaux : 
Montant du marché : 
MaÎtrise d’ouvrage : 
MaÎtrise d’œuvre :